img2

Tous risques chantier

Tout maître d'ouvrage devrait souscrire une assurance Tous risques chantier. Si cette couverture demeure facultative, elle protège pourtant de tous les sinistres non couverts par les artisans. Catastrophe naturelle, vandalisme, vol de matériaux, erreur de conception...En cas de sinistre, la question de la responsabilité n'entrave pas le processus d'indemnisation.

Cette assurance prévient également d'un éventuel retard ou abandon de chantier qui serait insuffisamment pris en charge par l'entreprise de construction.

La durée des travaux et le budget du chantier déterminent le montant de la cotisation.
Sans cette assurance, le maître d'œuvre ne peut revendre son bien dans les dix ans.


Les assurances obligatoires :

  • Le maître d'œuvre doit obligatoirement souscrire une garantie dommages ouvrages dès l'ouverture du chantier. Cette assurance couvre les dégâts liés à la solidité et l'utilisation de l'ouvrage, causés après la fin des travaux. Le remboursement des réparations nécessaires est pris en charge avant toute décision de justice.
  • La responsabilité civile décennale vous prémunit des dégradations affectant la solidité de l'ouvrage ou son utilisation. Elle court sur dix ans à compter de la réception des travaux. Tout technicien de la construction est tenu d'en établir une.

Nos conseillers étudieront vos domaines d'intervention et vos risques particuliers.

Dans quelle mesure un contrat Tous risques chantier est-il modulable ?

Guillaume Onno , conseiller en construction : Le contrat et le tarif sont adaptés au risque. On différencie donc un chantier neuf d'une rénovation ; ou une maison particulière d'une salle qui accueillera du public. L'objectif tient aussi à diminuer le budget pour les mêmes garanties ou à augmenter celles-ci à budget identique. Je fais une proposition sur-mesure.

 

question

question-celtique-courtageUNE QUESTION ?


Contactez-nous !

 

NOS PARTENAIRES